Cordes
La vie ne tient
qu’à une corde

Sécurité et innovation. Made in Germany.

Depuis des années, les cordes EDELRID sont synonymes de qualité, de sécurité et d'une excellente prise en main Made in Germany. Dans notre atelier de production interne de cordes, nous conjuguons 150 ans de tradition à l'innovation et à la recherche. Nous apportons le plus grand soin à la création de produits de haute qualité pour notre gamme Work Safety, qui propose aux professionnels du travail en hauteur, élagueurs et sauveteurs des cordes et cordes de sauvetage adaptées à tous types d'utilisation. Notre collection s’étend des cordes 100 % polyamide ou polyester jusqu’aux modèles spéciaux à teneur en aramide ou en Dyneema.

Cordes âme-gaine

Le concept de la corde âme-gaine développé par EDELRID en 1953 est devenu incontournable dans les techniques modernes de production de cordes. Il s’agit d’une structure en deux parties, composée d'une âme porteuse et d'une gaine protectrice. Le principal avantage des cordes âme-gaine est leur grande capacité d'absorption d'énergie. En effet, leur élasticité permet d'absorber l'énergie produite par une chute. Des procédés de fabrication et de finition adaptés permettent de faire varier de manière ciblée les propriétés dynamiques ou statiques des cordes âme-gaine. On distingue essentiellement deux types :

  • les cordes dynamiques conformes à la norme EN 892 : grande capacité d'absorption d'énergie et force de choc réduite
  • les cordes âme-gaine à faible allongement conformes à la norme EN 1891 : grande résistance à la déchirure et faibles valeurs d'allongement

Code statique

L’expression « corde statique » n’a pas toujours la même signification. Quand on parle de cordes statiques, il s'agit dans la plupart des cas de cordes semi-statiques ou bien cordes âme-gaine à faible allongement. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les cordes semi-statiques possèdent bien des propriétés dynamiques, même si celles-ci sont nettement inférieures à celles d'une corde dynamique. Les cordes semi-statiques présentent un allongement inférieur à 5 % en utilisation (contre 7 à 10 % pour les cordes d'escalade sportive). Elles peuvent donc théoriquement amortir une chute, mais ce n'est pas recommandé. En effet, la chute serait bien plus brutale qu'avec une corde dynamique et pourrait avoir des conséquences fâcheuses selon les circonstances. C'est pourquoi les cordes semi-statiques sont principalement utilisées pour le maintien au travail et pour les travaux sur corde qui n’impliquent pas de charges dynamiques très élevées.


 

Il existe également des cordes statiques au sens propre du terme. Il s’agit principalement de tresses en Kevlar, en Dyneema® ou en acier. Elles présentent des valeurs d'allongement minimales et n'ont aucune capacité d'absorption d'énergie dynamique. C'est pourquoi elles ne peuvent être utilisées dans les applications EPI qu'associées à des systèmes d'amortissement supplémentaires. Par ailleurs, ce type de corde est utilisé pour le levage de charges lourdes, ou bien pour les structures en cordes et les treuils, qui requièrent des valeurs d'allongement les plus faibles possible.

Cordelettes

Les cordelettes sont des structures âme-gaine statiques d'un diamètre de 4 à 8 mm. Elles sont utilisées comme cordes auxiliaires pour hisser des charges légères, comme points d'ancrage ou comme sangles à prussik. La norme EN 564 exige une force de rupture minimale par diamètre:

Diamètre nominal Force de rupture minimale
4 3,2
5 5,0
6 7,2
7 9,8
8 12,8

Cordes spécifiques

Dans le domaine des cordes statiques, il existe toute une série de structures spécifiques:

Cordes de canyoning

Les cordes de canyoning disponibles sur le marché peuvent être des cordes statiques de type A ou B. Elles peuvent être fabriquées à partir de différents matériaux. Il existe tout d’abord des cordes avec une gaine en polyamide, qui augmente leur résistance à l'abrasion, et une âme en polypropylène, qui les rend légères et flottables. Et il existe également des cordes dont la gaine et l'âme sont fabriquées en polyamide. Elles sont plus lourdes et ne flottent pas, mais présentent une charge de rupture minimale nettement plus élevée que les cordes avec une âme en polypropylène. Les cordes de canyoning sont souvent de couleur vive afin d’être plus visibles dans l’eau.


 

Cordes d'élagage

Les cordes statiques pour l’élagage constituent une exception en termes de structure. Dans ce domaine, les critères requis sont essentiellement une résistance élevée à l’abrasion, un faible allongement en utilisation et une bonne maniabilité. Les cordes d'élagage présentent un diamètre bien plus grand et une proportion de gaine bien plus élevée. Une structure de gaine très texturée facilite les remontées sur corde et des couleurs vives augmentent la visibilité. Pour faciliter les épissures sur les cordes d'élagage, ce sont souvent des tresses à âme qui sont utilisées.


 

Terminaisons

La solidité d’une corde dépend de celle de sa terminaison. Les terminaisons cousues ou épissées présentent une résistance bien plus élevée par rapport aux extrémités de cordes nouées. Par ailleurs, elles sont nettement plus fines, un avantage indéniable quand la corde doit passer par de petites ouvertures. Pour répondre à toutes les exigences industrielles, EDELRID offre la possibilité de commander des cordes de la longueur souhaitée avec différentes terminaisons certifiées (à une extrémité ou aux deux). 

  • SPLY – une épissure compacte offrant un niveau de sécurité élevé. Vous trouverez plus d’informations concernant l'épissure SPLY sur notre page consacrée aux technologies.
  • Terminaison cousue – la terminaison robuste par excellence. Pour plus de détails sur les terminaisons cousues, rendez-vous sur notre page consacrée aux technologies.
  • Weblink – la terminaison la plus fine du marché. Rendez-vous sur notre page consacrée aux technologies pour tout savoir sur les différentes terminaisons Weblink.

Quels sont les composants d’une corde statique ?

Âme (intérieur)

L’âme est le véritable élément porteur de la corde. Elle se constitue de multifilaments très fins qui sont transformés en retors ou tresses d’âme au cours d’un processus de plusieurs étapes.

Gaine

La gaine protège l’âme des éléments extérieurs comme l’abrasion, les UV, etc. et empêche la pénétration de la saleté. C’est également un bon indicateur pour le contrôle des cordes. Si la gaine est abimée et que l’âme est visible, pas de doute à avoir, l’utilisateur doit se débarrasser de sa corde. Selon les besoins et le domaine d’utilisation, EDELRID utilise différentes méthodes pour la fabrication de la gaine.


 

Ruban d’identification

Le ruban d’identification est un fin ruban en polypropylène. Conformément à la norme, il comprend les informations suivantes : nom du fabricant, norme et type de corde, année de fabrication et matériau de fabrication de la corde statique.

Fil repère annuel

Le fil repère annuel est un fil coloré en polyamide intégré à l’âme de la corde. Il indique au moyen d’un code couleur l’année de fabrication de la corde, en sachant que les couleurs se répètent tous les dix ans. Le fil repère annuel permet de déterminer l’année de fabrication de la corde durant toute sa durée de vie.


 

Année Couleur Année Couleur
2008 gris 2016 bleu
2009 rose 2017 violet
2010 noir 2018 gris
2011 marron 2019 rose
2012 rouge 2020 noir
2013 orange 2021 marron
2014 jaune 2022 rouge
2015 vert 2023 orange

Étiquettes aux extrémités de la corde

Les étiquettes aux extrémités de la corde reprennent les informations les plus importantes, comme par ex. le type de corde, le diamètre, l’année de fabrication, le numéro de lot, la longueur et la norme. 

Vous aimeriez savoir comment on transforme des fibres en cordes ? Pour le découvrir et pour en apprendre encore plus à ce sujet, rendez-vous dans la rubrique Cordes de notre Knowledge Base.

Quels sont les différents types de structures de corde ?

Selon les besoins, EDELRID utilise différentes structures pour l’âme et la gaine. Le secret réside dans l’équilibre parfait entre les différents types de structures.

 

Âme (intérieur)

  • Torsion

    C’est le procédé standard pour la fabrication des fils de l’âme. Selon le type de structure, trois retors de base (éventuellement cinq ou six) sont tordus pour former un fil d’âme. Pour les cordes statiques, l’âme porteuse est formée par 13 à 22 de ces fils d‘âme.

  • Tressage

    Cette méthode complexe consiste à tresser la matière première pour former un, deux ou trois fils en fonction du type de corde fabriqué. On obtient ainsi une structure particulièrement compacte. Les cordes à âme tressée présentent une bien meilleure stabilité dimensionnelle et une plus grande stabilité des bords que les cordes à âme torsadée. En outre, elles sont plus faciles à épisser et présentent une résistance plus élevée à la rupture avec des terminaisons cousues.

Gaine

  • Torsion

    Lors du processus de torsion, deux, trois, quatre ou cinq fils de gaine sont tordus ensemble à une tension et une vitesse de rotation spécifiques. La torsion des fils augmente la surface de la gaine, ce qui permet d’obtenir une résistance bien plus élevée à l’abrasion.

  • Retors assemblés

    Cette méthode consiste à enrouler les fils de manière parallèle sur des bobines sans effectuer de torsion. Cette disposition en parallèle garantit une exploitation maximale des fibres et permet d’obtenir les valeurs les plus élevées possibles en termes de forces de rupture maximales. Le seul inconvénient, c’est la résistance à l’abrasion légèrement plus faible qu’avec les structures tordues.

  • Torsion et thermorétractation

    Avec ce procédé, les fils sont d’abord tordus avant d’être thermorétractés dans un autoclave. Grâce à la thermorétractation, la corde reste souple et agréable à manier pendant toute sa durée de vie et ne rétrécit pas, même en cas d’utilisation intensive. De plus, la structure tordue de la gaine assure une résistance maximale à l’abrasion.

  • Retors enroulés en parallèle (= retors assemblés)

    Cette méthode allie les avantages d’une structure tordue à ceux d’une structure assemblée et constitue ainsi la structure de la plus haute qualité disponible sur le marché. Les fils de la gaine sont d’abord tordus avant d’être enroulés en parallèle sur des bobines. Cette méthode complexe est utilisée exclusivement pour nos cordes haut de gamme qui requièrent une résistance maximale à la rupture et à l’abrasion.