Baudriers de sécurité au travail
Travailler en hauteur
en toute confiance

Qualité éprouvée, confort et maniement simple

Innovants, nos baudriers de sécurité au travail repoussent les limites en matière de sécurité, de confort et de simplicité d’utilisation. Certifiés conformes à des normes européennes et internationales, ils répondent à toutes les exigences techniques des différents domaines d’utilisation en hauteur.

 

Quels sont les composants d’un baudrier de sécurité au travail ?

Quelles sont les boucles utilisées par EDELRID ?

Pour un ajustement optimal à toutes les tailles et à toutes les morphologies, les baudriers EDELRID sont équipés de différentes boucles au niveau des hanches, de la poitrine et des jambes.

Boucle TRIPLE LOCK

La boucle Triple Lock est la boucle la plus innovante et la plus sûre de la gamme EDELRID. Nous l’utilisons principalement pour nos baudriers haut de gamme.
 

Trois mouvements sont nécessaires pour l’ouvrir et il est impossible de l’ouvrir en charge. Malgré leur haut niveau de sécurité, les boucles Triple Lock sont rapides et faciles à utiliser : elles peuvent s’ouvrir entièrement, permettent un ajustement rapide de la longueur et sont faciles à utiliser même avec des gants grâce à leurs gros boutons poussoirs. Les boucles Triple Lock sont testées selon les critères de l’ANSI.

Boucle DOUBLE LOCK

Visuellement, la boucle Double Lock est identique à la boucle Triple Lock. Mais il ne faut que deux mouvements au lieu de trois pour l’ouvrir et la fermer. Nous utilisons cette boucle exclusivement sur les cuissardes de nos baudriers afin de garantir une utilisation facile et rapide. Les boucles Double Lock peuvent s’ouvrir entièrement, permettent un ajustement rapide de la longueur et sont faciles à utiliser même avec des gants grâce à leurs gros boutons poussoirs.

Quels types de baudriers sont utilisés pour la sécurité au travail et quelles sont leurs différences ?

Les harnais antichute sont des dispositifs de retenue conçus pour amortir la chute d’une personne. Ils se composent de sangles, d‘armatures, de boucles et d’autres éléments agencés de manière à soutenir l’ensemble du corps d’une personne, à le redresser lors l’amortissement d’une chute et à le maintenir en position debout en suspension.

Les harnais antichute sont fabriqués et contrôlés conformément aux exigences de la norme EN 361. La norme EN 361 autorise également l’intégration de harnais antichute à des vêtements tels que des gilets de sécurité ou de sauvetage.

Identification des anneaux antichute

Tous les anneaux qui peuvent servir à l’amortissement d’une chute doivent être marqués d’un A. Pour faciliter l’enfilage du baudrier, l’anneau antichute sternal (situé au niveau de la poitrine) est souvent divisé en deux parties. Les deux parties doivent toujours être assemblées pour former un anneau complet et sont donc marquées d’un A/2.

Les éventuels anneaux d’amarrage supplémentaires (par exemple des anneaux de maintien latéraux) du baudrier qui ne sont pas marqués d’un A ne doivent pas être utilisés pour amortir les chutes.

Harnais antichute et de maintien pour le maintien au travail (EN 361/EN 358)

Les harnais antichute et de maintien répondent aussi bien aux exigences des harnais antichute selon la norme EN 361 qu'à celles des harnais de maintien selon la norme EN 358. Les baudriers pour la protection contre les chutes et le maintien au travail sont équipés d'un anneau antichute côté poitrine (sternal) et/ou d'un anneau antichute côté dos (dorsal) conformément à la norme EN 361, ainsi que de deux anneaux de positionnement latéraux suivant la norme EN 358 relative au maintien au travail. Les harnais antichute et de maintien sont donc parfaits pour toutes les interventions qui nécessitent non seulement de se protéger contre les chutes, mais également (par ex. pour grimper sur des poteaux ou des antennes) pour s’assurer temporairement, notamment afin d’effectuer des travaux à deux mains.

Harnais antichute et de maintien pour le travail en suspension (EN 361/EN 358/EN 813)

Ces harnais triplement certifiés sont des modèles polyvalents par excellence parmi les baudriers de sécurité au travail. Outre divers anneaux antichute et anneaux de positionnement latéraux, ces harnais sont également dotés d’un anneau d'encordement ventral. Cet anneau d'encordement peut être chargé de manière planifiée pour une utilisation en suspension, par exemple en association avec un descendeur conforme à la norme EN 12841-C. Ces harnais conviennent donc parfaitement à tous les travaux d'accès sur corde.

    Baudriers pour utilisations spécifiques

    Baudriers d’élagage (EN 358/EN 813)

    La plupart des baudriers d’élagage sont certifiés comme harnais cuissards et harnais de maintien. Ils possèdent par ailleurs certaines caractéristiques qui facilitent le travail dans les arbres. En général, ils sont dotés d’un pont d’attache coulissant que l’on appelle Sliding D et qui fait office de pontet. Mobile, il offre une liberté de mouvements optimale à l’utilisateur, ce qui est primordial puisque cela lui permet de se déplacer dans toutes les directions à l’intérieur de l’arbre, contrairement aux cordistes par exemple. De plus, conformément à la norme EN 358, les baudriers d’élagage sont équipés de deux anneaux de maintien latéraux qui permettent à l’utilisateur de s’accrocher à l’arbre à l’aide d’une longe pour les travaux à deux mains (utilisation d’une tronçonneuse par exemple). Il est possible d’associer un baudrier d’élagage à un harnais torse, mais une certification comme harnais antichute selon la norme EN 361 n’est pas forcément obligatoire.

    Baudriers pour les opérations de sauvetage

    Il s'agit de baudriers spécialement conçus pour différentes opérations de sauvetage. Leur design ultraléger et ergonomique s'inspire de nos baudriers d'escalade sportive et garantit une liberté de mouvements optimale et un maximum de confort lors des opérations de sauvetage difficiles.

    Triangles d’évacuation et sangles de sauvetage (EN 1498)

    Il s’agit de sangles de sauvetage ou de triangles d’évacuation spécialement conçus afin d’encorder directement une personne blessée dans un système de sauvetage conforme à la norme EN 363. En cas d’urgence, la personne secourue peut ainsi rapidement être évacuée de la zone de danger. On distingue trois différentes classes de sangles de sauvetage :

    • Classe A : la sangle de sauvetage est conçue de telle sorte que la personne secourue est retenue par des sangles placées dans le dos et sous les bras.
    • Classe B : la sangle de sauvetage est conçue de telle sorte que la personne secourue est maintenue en position assise.
    • Classe C : la sangle de sauvetage est conçue de telle sorte que la personne secourue est positionnée tête en bas avec les sangles autour des chevilles.